You are here: Home > Francais > Luxembourg-ville > Histoire

L’ancien château des comtes de Luxembourg

Le nom de Luxembourg fait sa première apparition dans l'histoire, lorsque vers l'an 963, le comte Sigefroid échangea des terres contre un petit castel délaissé appelé "Lucilinburhuc".
Tout au long du Moyen Âge, la maison de Luxembourg sut agrandir ses terres et ramifier son pouvoir. Entre 963 et 1443, Luxembourg était d’abord comté, puis duché autonome (depuis 1354). Au XIVe siècle et dans la première moitié du XVe siècle, la maison de Luxembourg donnera quatre empereurs à l’Empire et quatre rois à la Bohême.
De 1443 à 1815, l’ancien château de Sigefroid voit défiler des souverains étrangers qui ont façonné la forteresse et le pays environnant. Luxembourg vit successivement à l’heure bourguignonne, espagnole, française et autrichienne. Le fait d'être tant convoité s'explique par la position stratégique du Luxembourg sur l'échiquier européen, par l'existence de sa forteresse redoutable appelée "Gibraltar du Nord".
C'est l'importance de cette forteresse qui amena les alliés de l'époque, rassemblés au congrès de Vienne en 1815 pour décider du destin de l'Europe, après la défaite de Napoléon, à créer un nouveau pays autour de la forteresse: le grand-duché de Luxembourg. Par calcul stratégique, le roi des Pays-Bas fut nommé, en union personnelle, grand-duc de Luxembourg et le Luxembourg sut faire partie de la Confédération germanique.
Lorsqu’en 1867, le congrès de Londres déclare le grand-duché "perpétuellement neutre", la garnison prussienne doit se retirer de la ville de Luxembourg. En 1890, la dynastie des Nassau-Weilbourg prend la relève des Orange-Nassau, le grand-duché dispose désormais de sa propre dynastie dont la résidence officielle se trouve à quelques pas de l’ancien château des comtes de Luxembourg.