You are here: Home > Francais > Koerich > Histoire

Château de Koerich

Le château de Koerich, situé dans la petite vallée du ruisseau de Goeblange, est l’un de nos châteaux de plaine les plus typiques. Avec son donjon impres-sionnant, ses murs extérieurs formant un carré pres-que parfait, il constitue avec l’église baroque et les vieilles maisons de Koerich un ensemble remarquable. C’est Wirich I, seigneur de Koerich, sénéchal de Luxembourg, qui entreprit la construction du château vers la fin du 12e siècle et le début du 13e. Le donjon (dit "Hexenturm" [tour des sorcières]) ainsi que les murs extérieurs sont de style roman tardif.

 

Avec une base de 12 x 11,6 m et une épaisseur de 3 à 3,5 m, le donjon, qui actuellement ne mesure que 11 m de hauteur, mais dont on suppose une hauteur originale de 25 à 30 m, est l’un des plus puissants de nos régions.
Un mur en colimaçon, intégré dans l’épaisseur des murs, permettait de relier les différents étages entre eux. Un remaniement en style gothique a eu lieu vers 1300. Entre 1380 et 1385, Gilles d’Autel-Koerich fait d’importantes modifications: logis gothique, deux tours rectangulaires dans la façade sud. Aujourd’hui, il n’y a plus que la tour sud-ouest, qui est conservée. Au rez-de-chaussée se trouve la chapelle dédiée à St. Michel, d’où le nom "Kapellenturm" (tour de la chapelle), au 1er étage se trouvait une salle de garde.
De 1580 à 1585, le propriétaire d’alors, Jacques II de Raville, entreprenait des modifications importantes en style Renaissance. En fait, il réalisait une vraie demeure seigneuriale. La belle cheminée au 1er étage de la tour sud-ouest ainsi que les grandes fenêtres en témoignent. Néanmoins, certains éléments d’une architecture militaire subsistent.
En 1728, l’aile méridionale fut transformée en stylebaroque. Depuis la 2e moitié du 18e siècle plus aucun des seigneurs de Koerich ne résidait au château. L’entretien laisse de plus en plus à désirer, le château devient finalement inhabitable. Le dernier propriétaire, Monsieur P. Flammang réalise à partir de 1950 divers travaux de consolidation. Actuellement, le château est propriété de l’État luxembourgeois.
(Références: "Untersuchungen über zwei Burgen in Koerich" de R. Krantz et de N. Quintus)